La Corse 7

Retour page accueil

Autre(s) page(s) en rapport avec ce sujet Corse (1) – (2) – (3) – (4) – (5) – (6) – (8)(9) – (10) – (11)

Lundi 20 septembre

Venaco – Porto : 98 km

C’est sous un soleil radieux que nous quittons l’hôtel au petit matin.
Le col de Bellagranajo est rapidement atteint, petite pause pour admirer le panorama qui s’ouvre sur le village de Venaco.

Puis Corte, qui se prononce « Corté » nous accueille. Ancienne capitale historique, elle est située au centre de la Corse.

Après nous être garés dans la partie basse, nous entreprenons la montée vers la ville haute, nous arrivons sur la place Pascal Paoli où est érigée sa statue, patriote corse qui s’opposa à la présence génoise puis française, pas très loin de là, la place Gaffory où une statue du héros (médecin originaire de Corte) tourne le dos à sa maison natale. Des impacts de balles lors des guerres d’indépendance de la Corse sont encore visibles sur la façade de celle-ci.
Il nous faudra trois bonnes heures pour visiter Corte, avec au final la grimpée au belvédère qui permet d’avoir un joli coup d’œil sur le confluent de la Restonica et du Tavignano.
L’heure avançant, nous décidons de partir pique-niquer dans les gorges de la Restonica. Un site grandiose à ne pas manquer, son accès est réglementé à la circulation. Au bout de la route (D 623), un parking payant en saison, au-dessus des bergeries de Grotelle permet de laisser les voitures.

Retour sur Corte pour prendre la D18 en direction du défilé de la scala di santa Regina.

Ce défilé est très sauvage, la route est étroite, sinueuse et domine les gorges dans un paysage tourmenté impressionnant, l’avertisseur sonore est recommandé.

Après une quinzaine de kilomètres, nous atteignons le village de Calacuccia, puis le col de Vergio d’une altitude de 1 478 mètres.

Il est le plus haut col de Corse, il fait communiquer la vallée du Golo avec celle du Porto et marque la ligne de partage des eaux entre le littoral est et ouest de l’île
Le sommet de ce col est dominé par la statue imposante du Christ-Roi

Nous quittons ce superbe panorama, en direction de Porto.
La route (D 84) serpentant dans la vallée d’Aïtone accuse une pente importante jusqu’à Evisa.
A la lisière de la forêt d’Aïtone, Evisa, peuplé de châtaigniers est un village de montagne situé à 900 mètres au-dessus de Porto, il est le départ de nombreuses randonnées vers la montagne via le GR 20.

Avant d’atteindre le golfe de Porto, nous avons tout à loisir d’admirer les gorges de Spelunca qui se situent d’Evisa à Ota, elles sont traversées par le ruisseau de Tavulella ; paysages tourmentés, vertigineux, avec des roches couleur rouge.

Vers 19 heures, nous arrivons à l’hôtel où pour compléter le tableau de la journée nous découvrons du balcon de la chambre, une vue splendide sur Porto.

Suite