Les gorges d’Héric

Les gorges d’Héric sont situées dans le département de l’Hérault et la région Languedoc-Roussillon au pied du massif du Caroux dans le parc naturel du Haut-Languedoc. 
Ces gorges sont un haut lieu touristique figurant parmi les grands sites naturels de la région ; elles scindent à l’est le plateau du Caroux des monts de l’Espinouse à l’ouest. 
Ce site a été classé en 1993 à l’inventaire départemental .

Photos J-François Collins

L’accès le plus facile pour se rendre aux gorges est par Mons-la-Trivalle (34), situé à quelques kilomètres de la petite ville d’Olargues.
Depuis le centre du village prendre à droite la direction du Verdier Haut (D14) puis se garer au parking à l’entrée des gorges d’Héric.
Le stationnement est payant, le week-end de Pâques et du 15 avril au 15 septembre.
– auto : 3.50 € ;
– moto : 1.50 € ;
– camping-car : 6.00 €,  (stationnement autorisé pendant 3 jours consécutifs  6€/24h).
Si vous désirez économiser le prix du parking, il vous faudra vous garer dans la commune de Mons-la-Trivalle et marcher un peu plus d’un kilomètre pour rejoindre l’entrée des gorges.

Cette randonnée démarre en suivant l’itinéraire balisé « Gorges d’Héric », elle ne présente aucune difficulté particulière, accessible aux petits comme aux grands mais déconseillée par fortes pluies.
Si vous ne supportez pas la chaleur évitez de vous y rendre en plein été, pour les autres, ne pas oublier sa casquette et bouteilles d’eau !!!

Une petite route cimentée, réservée aux piétons longe le torrent, durant les trois premiers kilomètres la pente est douce, puis, sur les deux derniers kilomètres elle s’écarte progressivement de la rivière, la pente étant plus marquée. Enfin, à la sortie d’un chemin ombreux vous pourrez découvrir les toits du hameau d’Héric.

Comptez une bonne heure et demie de marche pour atteindre ce petit hameau situé à cinq cent quatorze mètres d’altitude ; une fois arrivé, si vous devez étancher votre soif, vous pourrez vous désaltérer à la petite buvette ombragée où vous y trouverez des boissons fraîches et pour ceux qui recherchent un havre de paix un gîte est présent sur le site. Renseignements ici

C’est au cours de plusieurs centaines de milliers d’années que le torrent Héric a accompli sur une distance de quatre kilomètres et sur une dénivellation de huit cents mètres un lent travail d’érosion pour façonner ces magnifiques gorges au travers du plateau du Caroux pour rejoindre la rivière Orb au niveau du village de Tarassac

Ce lieu offre une variété de paysages remarquables, pentes abruptes, cascades, piscines naturelles, une riche flore ainsi qu’une réserve de mouflons.

Le mouflon a été introduit entre 1956 et 1960. Issu de la réserve naturelle de Bavella en Corse, il a su parfaitement s’adapté au terrain et aux conditions climatiques du massif du Caroux. Il n’est pas rare de pouvoir l’observer, surtout le matin et à la tombée de la nuit lorsqu’il descend s’abreuver dans les torrents ; actuellement on estime à plus d’un millier d’individus la population.

Pour les amoureux de l’escalade les abords des gorges offrent de très belles voies ; pour les amateurs de la baignade et de sauts de magnifiques vasques comme le Gouffre du Cerisier sont particulièrement prisés, mais attention, en été le débit du torrent est moindre et le niveau de l’eau peut être bas et même asséché sur certaines portions de son cours.

Les textes sont agrémentés de photos, elles sont la propriété de leurs auteurs respectifs mentionnés sur le site. Vous pouvez les visualiser dans un plus grand format en cliquant dessus.